Dormir enceinte ….

Depuis le début, j’entendais “tu verras, vers la fin, c’est super dur de bien se positionner pour dormir”.

Honnêtement, je me demandais pourquoi (surtout que je dors sur le côté donc je me disais que ça irait) ….
jusqu’à ces dernières semaines !

Outre les réveils intempestifs pour aller faire 3 gouttes aux toilettes, les insomnies (qui préparent le métabolisme à se réveiller toutes les 3 / 4 heures à la venue de bébé), quelle galèèèèèèèèèèèère de trouver LA posture qui permet de :

*respirer correctement (oui, vu que le diaphragme remonte, bonjour les essoufflements !)
*ne pas avoir mal au dos (gare à la cambrure)
*ne pas contrarier bébé qui fait bien sentir quand une pose ne lui plait pas (la position sur le côté, par exemple, lui donne envie de marteler le matelas, mes côtes …..
QUE du BONHEUR !)

Au bout de plusieurs nuits agitées, je me suis enfin décidée à acheter un coussin de maternité (ou d’allaitement). Et là, LA LIBERATION ! Il épouse les formes du corps, on peut s’en servir de coussin, de traversin, bref, on en fait ce qu’on en veut, et on dort bien !
Certes, je me réveille toujours plusieurs fois, mais je me rendors aussitôt.

La pose que je trouve la plus confortable (même si ma fille fait parfois de la résistance) :

Personnellement, j’essaie au maximum de ne pas cambrer le dos, mais au contraire, de l’arrondir pour éviter de me sentir cassée (en levant un peu plus la jambe du dessus)

Bon dimanche,

G.M

Les positions d’accouchement

J’ai commencé les cours de préparation à la naissance (ha, je vous l’accorde, je suis plutôt prévoyante, quand on sait que je dois accoucher en avril …).

Bref !

La sage femme m’a présenté les différentes positions pour le jour J (pour la gestion des contractions et pour l’expulsion).

Alors voici :

*gestion des contractions :


– à califourchon sur une chaise, avec le coussin d’allaitement sur le haut du dossier, et les bras posés dessus. Ici, l’intérêt (comme dans beaucoup de postures) est d’avoir le ventre “dans le vide” et il paraît que ça soulage !
Le deuxième bon point, c’est que le futur papa peut participer et masser notre dos (ceci est valable pour toutes les positions, soit dit en passant).

– à quatre pattes (pour celles qui ont fait ou font du yoga, c’est la position du chat) : il faut que les bras soit bien droit et ne surtout pas cambrer le dos, mais faire le dos rond (soulage surtout lorsque les contractions se font par les reins, et on retrouve ici le ventre “dans le vide”).

– accroupie : pour relâcher le périnée et permettre au bébé de s’engager correctement.

– sur le ballon (le même que mon avatar) : mêmes avantages qu’accroupie, sauf qu’on se fatigue moins). Il est aussi conseillé de lever les bras (pourquoi pas de se suspendre au papa), afin de libérer le diaphragme et encore une fois, de laisser de la place au bébé pour bien s’engager.

*expulsion (beurk, désolée je n’aime pas ce terme mais bon !)


– position “gynéco” : bon, bein c’est celle qu’on connaît toutes, allongée, jambes écartées sur les étriers.
Mais il paraît que les déchirures sont beaucoup plus fréquentes dans cette pose.
Et puis, quand on y réfléchit, ce n’est pas très logique : à la selle, on n’est pas allongée, à ce que je sache ^^

– assise (variante de la position gynéco, sauf que le dossier de la table d’accouchement est relevé) : niveau  attraction / centre de gravité, je trouve que c’est pas mal (hé oui, le bébé est dirigé vers la bonne direction !

– sur le côté ou à l’anglaise : la sage femme nous la conseille vivement, car cette posture évite les déchirures et les épisio. Il faut se mettre sur le côté opposé à celui du dos du bébé, relever la jambe du haut et se tenir à la table, les bras en l’air.

– à quatre pattes : à méditer avec le papa, car il peut rester choqué. La sage femme a vu un accouchement dans cette posture, et a eu l’impression que la maman avait réellement “pondu” son bébé, en toute facilité…. à voir !

Voilà les filles, en espérant vous avoir quelques infos,

D*

Le poids et les gens ^^

S’il est un bien un domaine où j’essaie de ne pas me lâcher pendant la grossesse, c’est la nourriture (hé non, pas le shopping !). En effet, je suis peut être folle, mais je pense aux photos que nous allons faire à la maternité, déjà que j’aurai sûrement une sale tête, alors je ne souhaite pas être bouffie.
Mais attention, je ne me prive pas, bien au contraire : je mange normalement (et je m’autorise quelques écarts aussi ^^).

Mais, vous le savez sûrement, il y en a toujours autour de nous pour faire des réflexions, même quand ça ne sert à rien …

Ha ha ! que j’aime entendre “hoooooo, lalaaaaa t’as grossi !!!!!” ou encore “hé bé ! t’es drôlement ronde hein !!”ou bien “la vache, t’es grosse !” (et franchement, je mets toujours mon jean grossesse 38 donc je ne pense pas que ce soit des remarques perspicaces,
mais bon !)

Je réponds souvent “hé oui !” avec un sourire jaune, mais dans mon for intérieur, je pense : “ba oui, pauv’ débile, j’attends un bébé, un être vivant ! alors, à moins de souhaiter son malheur, il vaut mieux que je prenne du poids, non ?”.

Surtout que j’ai pris 10 kg à peine (j’entame le 8ème mois) et qu’ils se sont localisés surtout sur le ventre et la poitrine. Mais bon !

Et vous, combien de kilos avez-vous pris ?

G.M