Ma cantine à Paris

Généralement je me prépare une lunchbox pour le bureau. Mais parfois, j’ai la flemme / pas le temps et je me trouve fort dépourvue, l’heure de déjeûner venue.
Je travaille dans le 10ème, dans un quartier où il y a essentiellement des restaurants ou des japonais mais deux problèmes se posent :
*je n’ai pas le temps de manger au resto (j’ai des horaires spéciaux pour avoir mon mercredi)
*j’évite les japonais car j’ai trop souvent été malade et en plus, c’est assez cher (si on veut du frais).
Mais j’ai trouvé ma cantine : l’En K, au 31 rue de Paradis.

C’est la meilleures “sandwicherie” que je connaisse car tout est frais, les plats varient continuellement et sont non seulement créatifs mais surtout équilibrés.
L’accueil est génial, ils sont aux petits soins et ils font à emporter (c’est super rapide).
Je recommande vivement ! Si vous y allez, n’hésitez pas à me faire part de vos avis.
G.M

La cuillère 360° de Beaba

Je vous parlais il y a quelques mois de ce produit Beaba : la fameuse cuillère qui ne se retourne pas !

Ma fille a près de 16 mois et pique une crise si elle ne peut pas manger seule (ô joie de la parentalité). Seulement, j’aimerais éviter de refaire mes murs blanc à coup de purées de carottes ou de courgettes, voyez vous. J’ai évité le pire hier soir tandis qu’elle s’appliquait à mettre une cuillère “basique” dans sa bouche en faisant de très trop grands mouvements : je me suis souvenue que j’avais cet article dans mes tiroirs.
Franchement, c’est top !! Finalement, le fait que la cuillère soit profonde ne me gène plus, puisque ça empêche la nourriture de se faire la malle. Et rappelons le, Baby G peut gesticuler dans tous les sens, la cuillère restera “vers le haut”.
Par contre, ça n’empêche pas de se mettre de la purée dans les cheveux, mais ça … je crois qu’on n’y peut rien !
G.M
P.S : cet article n’est pas sponsorisé.

Un bonheur n’arrive jamais seul

Il y a deux semaines, je me suis fait une toile avec ma maman, parce qu’en voyant la bande annonce du dernier film de Sophie Marceau, je m’étais dit qu’il fallait le voir !!
J’ai donc vu Un bonheur n’arrive jamais seul : c’est sympa, mais …. C’est très “à l’américaine”, sachez-le.
En effet, notre Sophie nationale campe une quadra carrément canon et totalement gaffeuse (vous voyez Susan Mayers croisée avec Pierre Richard ? Ba c’est elle).
Les gags souvent très (trop?) gros s’enchaînent et Gad Elmaleh est au top de sa forme et n’arrête jamais ses pitreries.
Mais finalement, ça marche : j’ai beaucoup ri même les fois où c’était “trop”. Trop too much, trop exagéré, trop “impossible dans la vraie vie”.
Et puis, comme c’est à l’américaine, on a droit à un vrai happy end.
Par contre, je le déconseille si :
*vous êtes en plein divorce (car ceux de la vraie vie ne passe malheureusement pas comme ça)
*en pleine rupture avec le N+1 d’après le divorce (surtout s’il n’aime pas les enfants)
*vous êtes dans la crise de la trentaine ou quarantaine (parce que Sophie, elle est jolie, et parfois ça en devient énervant)
*vous n’aimez pas les comedies musicales (car ça m’a fait pensé à ce type de film, mais après, ce n’est que moi)
*vous ne supportez pas Gad Elmaleh (il joue à fond comme dans ses sketches)
En bref, je dirais que c’est un film sympa à voir entre nanas, mais à éviter avec votre mec qui risque de lever bien trop souvent les yeux au ciel.
G.M