Material Girl ?! La faute à qui ?

Qui n’a jamais entendu que beaucoup de femmes sont matérialistes ? Qu’elles aiment ce qui brille et les belles voitures / maison / chaussures ? Que celle qui n’a jamais rêvé d’un truc inaccessible lève la main !

Oula, attention, je ne veux pas m’attirer les foudres des défenseurs du féminisme, loin de là !!

J’aimerais simplement soulever que les jouets proposés aux petites filles les poussent à s’approprier de beaux objets. Et après, quand tu arrives dans la vraie vie, t’as envie d’avoir :

Une décapotable

Une grosse baraque
Un énorme dressing
Un piscine

Un mec sportif qui partage tes passions (moi je l’ai trouvé haha)
Remarque, c’est peut être mieux que les aspirateurs ou les Monster High (quelle horreur ces poupées) mais bon…
G.M

Un coup de pot ?

Miss G aura bientôt 21 mois et autour de nous le débat sur la propreté est intense : le pédiatre nous dit qu’elle est trop jeune pour commencer et les mamies ou tatas nous donnent l’exemple de leurs enfants propres dès 10 ou 12 mois.
Comme j’aime bien faire les choses en douceur et que j’aimerais éviter de la traumatiser, j’ai commencé par lui apprendre que c’était aux toilettes qu’on faisait pipi (on parlera du caca dans un deuxième temps, s’il vous plaît, merci).
Donc, quand je lui demande dans quelle pièce on fait pipi, elle se dirige vers la bonne porte.
Puis je lui ai montré son pot et ça tombe bien, son poupon en a une parfaite réplique.
L’autre matin, je lui ai proposé d’aller sur le pot et elle a accepté. Quand elle s’est relevée, j’ai eu la surprise de voir qu’elle y avait fait son premier pipi. Ô joie !!! Ô fierté !
Limite je lui aurais fait la danse du pot dans tout l’ appart.
Je me suis dit que c’était le hasard, mais cela s’est reproduit à 2 reprises le même jour. 
Par contre, les jours suivants, devant un refus catégorique de sa part, je n’ai pas insisté. Et jeudi matin, elle y est allée et s’y est soulagée.
Bon si tu me connais IRL, tu sais que je suis têtue. Alors je lui acheté des culottes (trop chou) et dès hier matin, comme on va être en vacances ensemble une petite semaine, j’ai enlevé la couche.
Chouette idée… Ou pas ! Bon, on a eu trois pipis et une grosse commission en loucedé sous la table basse. J’ai alors abdiqué et remis une couche pour la sieste. Je sais pertinemment que c’est normal, je ne me plains pas, hein ! Je remarque juste que c’est du sport d’apprendre à un tout petit qu’il faut aller à un endroit précis pour faire ses besoins alors que jusque là, il n’avait pas à s’en soucier.
Et c’est là que je m’interroge : n’est-elle pas finalement vraiment trop jeune ? On dit que l’enfant doit savoir monter et descendre les marches : elle y arrive (bon pas aussi bien que ses copains plus grands bien sûr mais elle se débrouille).
Chez vous, à quel âge avez-vous commencé l’initiation ?
G.M

L’armoire à pharmacie d’une Maman

Ca peut sembler évident pour certains parents, mais à l’arrivée d’un bébé dans la maison, il faut prévoir quelques petits trucs en cas de maladie / bobo, etc.

Je pense que jusqu’à mon accouchement, je ne réalisais pas trop qu’un petit être allait totalement dépendre de nous et qu’il faudrait le soigner. Ha, la magie des hormones de grossesse, le petit nuage…. Et quand ton gosse tombe malade, là c’est la panique : qu’est ce que je lui donne ? quelle dose ? etc.
Pour commencer, je ne vous apprendrai rien en vous disant qu’il vaut mieux appeler le pédiatre ou le 15 afin d’obtenir ces réponses.

Mais si cela peut vous rendre service, voici une liste non exhaustive de ce qu’il vaut mieux avoir sous la main en cas de pépin (et à administrer sous avis médical). Mais comme je ne suis pas docteur, j’ai fait appel à ma copine médecin, et je vous mets en violet ses commentaires :

-Doliprane (chez nous c’est en supo) : pour calmer la fièvre (si plus de 38°) et la douleur (les dents, waou quel bonheur !)

-Smecta : en cas de diarrhée

-Adiaril : idem, en cas de diarrhée pour éviter la déshydratation
Ne pas oublier que le seul traitement vraiment efficace de la gastro chez le nourrisson c’est le soluté de réhydratation orale (SRO, Adiaryl pr la marque), évite la déshydratation (merci à son nom !) et évite le cercle vicieux déshydratation > vomissement > déshydratation. C’est donc LE truc à avoir chez soi ! 
Les autres trucs pr la gastro c’est un peu du gadget…

-Diargal : ce n’est pas un médicament mais du lait en poudre, toujours en cas de diarrhée.
bof (ou marketing quoi!  )

-Coquelusedal : alors là, ça peut faire débat. Certains disent qu’il donne des convulsions, d’autres qu’il ne sert à rien. Mais il m’a soignée, a soigné mon mec, mon chéri quand nous étions petits… et il nous a sauvé bien des nuits car il permet à Miss G de moins tousser.
Pas d’avis particulier, en cas de grosse toux mieux vaut consulter!

-Biocidan : pour nettoyer les yeux de bébé s’ils commencent à s’infecter
Préférer le sérum phy en première intention, et ne pas abuser des antiseptiques dans les yeux de bébé.

-Arnigel : avant 18 mois, pas d’Arnica pour les bébés. Ce gel le remplace et permet d’amoindrir les bleus en cas de chute. Edit suite commentaire de Marine : on peut en donner en granules avant dix huit mois !

-Du miel !!!! Rien de plus naturel et il calme la toux !
Effectivement, à la maison, préférer les remèdes de grand-mère, miel, citron, eau chaude…


En conclusion, voici les conseils de Dr A : Perso si je devais définir le nécessaire de survie de l’automédication du bébé : doliprane suppo, SRO, sérum phy. Le reste sur conseil d’un médecin.

Et vous, êtes plutôt remèdes de grand mère ou médoc ?

G.M

Une poussette ? Non, LA poussette !

Avec mon chéri, nous parlons parfois d’un deuxième enfant. Il n’est pas encore prévu, mais suscite des discussions : il faudrait déménager, nos vies seraient une nouvelle fois chamboulées et il faudrait aussi …. que je change de voiture.

Mais là, non, je mets mon veto. Ma Modus, je l’aime. Elle est compacte, se conduit bien et j’adoooore son look. Ok, le coffre n’est pas énorme, mais j’y case la poussette de Miss G, voyez plutôt :

Je dois avouer qu’après, on ne met plus rien. Et quand elle aura un petit frère ou une petite soeur, la miss ne sera certainement plus en poussette MAIS j’en aurais besoin d’une pour le baby. Et une famille de 4, ça en transporte des trucs.

Donc, de deux choses l’une : soit je change de voiture, soit je trouve LA poussette qui mettra tout le monde d’accord.

Et mon petit doigt me dit que la Yoyo de Baby Zen sera dans la short list :

Elle en envoie, niveau design, non ? 
Tu ne la trouves pas convaincante niveau espace ? Attends de la voir pliée !!
Incroyable, non ?? Elle rentrerait pile poil dans un petit coin de mon coffre…..
Et vous, quelle voiture avez-vous pour balader votre maison famille ?
G.M

My senses !

J’avais déjà parlé l’année dernière des produits intelligents My Senses.
Superflus pour certains, vrais alliés du quotidien pour d’autres, ils sont de retour avec une nouvelle collection ultra mimi et plus designée.

Ma fille ayant maintenant 20 mois (ha la vache, ça passe), je n’ai plus trop l’occasion d’utiliser ce genre de vêtements car elle me répond quand je lui pose des questions (tu as froid ? tu te sens mal ? – j’avoue ne pas être sûre que la réponse soit toujours la vérité, mais je la connais maintenant donc je peux décoder ses attitudes).

En revanche, me souvenant des premiers mois avec un nouveau né et de la galère des premières maladies, je suis ravie de vous présenter le body Temp avec son adorable Bambi :

J’aime particulièrement le fait que le body soit combiné à un t-shirt (ultra pratique pour le change lors des petits accidents sympathique de la vie de maman) et la fameuse pastille indiquant si la température du bout de chou grimpe. Cela ne remplace pas le thermomètre, évidemment, mais permet de veiller au grain sans dégainer l’appareil à tout bout de champ. 
Bon, et comme j’aimerais bien que Bb2 soit un garçon (mais chut, on verra quand ce sera le moment d’y penser), je vous montre le modèle en Boy, version marinière :
G.M

L’oiseau-bobo de Freekids, notre nouvel ami

Juste au moment de ma reprise du travail, on m’ avait proposé de tester l’oiseau free kids. J’avais accepté avec grand plaisir mais ma fille ne souffrait plus de colliques a ce moment la, donc je n’avais pas eu l’occasion de l essayer. Et j’avoue qu’avec le boulot, je ne touchais plus terre et ne prenais plus le temps pour le blog.




Pour être honnête, je me demandais s'il nous serait utile avant la naissance de Bb2. Et ce week end, mon chéri tombe malade : cloué au lit, gros maux de ventre et plié en deux. Bien sur, il a pris les médicament nécessaires mais je voyais bien qu'il se tordait de douleur. Et je me suis souvenue de ce petit oiseau magique :


J'ai donc enlevé le sac de graines d'épeautre contenu dans l'oiseau et l'ai mis à chauffer au micro ondes quelques minutes puis mon chéri l'a posé sur son ventre. Miracle ! Soulagement intense : il ne l'a pas quitté de la matinée.
Sachez que vous pouvez aussi l'utiliser froid (pas testé chez nous) et qu'il fait son effet également sur la nuque, le dos.... Un précieux allié pour toute la famille, fabriqué en 100% coton biologique en Allemagne.

J'en profite pour vous dire que vous pouvez vous le procurer sur le fabuleux site Rêve de Pan 

Et vous, avez vous déjà testé ce genre de produit ?

G.M

P.S : du coup, il ne sert pas à rien mon blog, Chéri, non ?!!!

Blogger, un hobby ou un job à plein temps ?

J’ai ouvert ce blog pour m’amuser et m’exprimer. Au début, je ne connaissais ni Hello Coton, ni Twitter et je me demandais comment créer du trafic car avouons-le, si on écrit sur la toile c’est aussi pour être lu. Sinon, on peut s’acheter un journal intime, non ?

Petit à petit, j’ai révélé l’existence du blog à mes proches et je me suis mise sur les réseaux sociaux.

Grâce à des rencontres, j’ai pu me rendre à quelques évènements tels que des lancements de produits ou comme je l’ai déjà raconté, la journée E Fluent Mums. Je commence à m’éclater et ça me plaît.

Et là, je me pose une question : quand un blog s’enrichit, peut-on mesurer le temps qu’il nous prend ? C’est vrai, mine de rien, il faut gérer la garde des enfants pendant les fameux évènements (par exemple j’y vais souvent après le bureau et je ne peux pas récupérer Miss G chez la nounou pour l’emmener, autant rentrer à la maison directement car merci les navettes) puis l’intendance à la maison. Et écrire ne se fait pas non plus en deux secondes, si on veut un peu étayer un article ou tout simplement chercher les bons mots pour s’exprimer. J’écris parfois dans les transports pour tout finaliser le soir à la maison ; je note des idées de billets sur mon agenda mais j’aimerais pouvoir m’investir un peu plus.

Je ne pense pas que mon blog deviendra grand, ça n’a d’ailleurs jamais été mon but. Et même si je le voulais, je ne pourrais pas concilier la real life et lui. Ou alors, j’arrête de dormir la nuit ?!!

Et vous, comment gérer vous votre activité bloguesque ?

G.M