Merci, les comptines ! Pffffffffff

A l’approche de ses deux ans, Miss G commence à avoir un caractère bien trempé. Pas plus tard que la semaine dernière, elle n’a pas été très douce avec son copain D alors qu’il ne lui faisait rien et à l’inverse, elle ne bougeait pas quand il la taquinait mais hurlait.

Comme j’aimerais éviter que ma fille ne devienne une vraie terreur ou une vraie victime (au milieu, c’est possible ??), j’essaie de lui expliquer les fois où il faut se défendre et les fois où il ne faut pas faire la vilaine.
Nous avons l’application Mes Clipounets sur son – pardon MON – Iphone et elle aime beaucoup la mettre en route et chanter. Comme elle s’éclate bien, je lance souvent l’appli pendant l’heure du bain. L’autre soir, j’ai entendu la comptine Un pou, une puce. Un petit air sympa, tout doux et des paroles……….. qui me laissent sans voix, pour le coup !!
Une puce, un pou
Assis sur un tabouret
Jouaient aux cartes
Mais la puce perdait.
La puce en colère
Attrapa le pou, pou, pou
Le jeta par terre
Lui tordit le cou, cou, cou
Madame la puce
Qu’avez-vous fait, là, là, là
J’ai commis un crime
Un assassinat, na, na.
Pour votre punition
Vous aurez cent ans de prison.
Dix, vingt, trente…. cent.
Vous serez jugée
Par une araignée, gné, gné
Et mise en prison
Par un hérisson, son, son.


Pas très fair play, la puce, quand même……… Bref, on lui expliquera que ce n’est pas ce qu’il faut faire avec les copains !!

G.M

On n’est jamais mieux servi que par soi-même… Vive le fait maison !

Quand nous avons commencé la diversification alimentaire, nous avons fait le choix de cuisiner les petits plats de Miss G nous-même.
Pleine de bonne volonté, j’ai même appris à faire des compotes. Pourquoi ce choix ? Parce que nous aimons bien faire à manger et surtout, savoir ce qu’on mange.
Pour être tout à fait honnête, j’ai rapidement lâché l’affaire avec les compotes (privilégiant les yaourts le soir et les fruits chez la nounou le midi). Mais nous avons continué à préparer purées, potages and co ; sauf pour les soirs où nous sortions. Il faut reconnaître que c’est pratique niveau conservation et que ça dépanne, les petits pots du commerce. C’est pourquoi j’en avais toujours un ou deux dans les placards, en cas de retard / flemme / imprévu pour le dîner.
Pourquoi je vous raconte tout ça ? Pour mieux vous montrer ce que j’ai eu le plaisir de découvrir découvert en ouvrant un pot de la marque ****** carottes-potiron, DLC loin loin :
Oui, c’est bien de la moisissure. J’ai eu leur service consommateurs en ligne : il n’y a pas d’explication et bien entendu ça n’arrive presque jamais.
Bref, je rachèterai des petits pots hein, mais toute cette histoire confirme qu’à l’heure où on prend les chevaux pour des vaches (big up Findus & Spanghero), nos petits bouts ne sont pas toujours épargnés.
Et vous, vous privilégiez le fait maison ou peu importe ?
G.M

Victoria débarque à Paris

En ce qui me concerne, je me fiche de savoir que Beckham vient jouer au PSG. Contrairement à 98% des personnes, ce qui m’intéresse, c est que Victoria débarque à Paris.

Alors je sais, elle est au choix : trop maigre, superficielle, froide, hautaine, j’en passe et des meilleures. Mais quoi qu’on en dise, elle a créé l’image Beckham et on doit lui reconnaître un sens du marketing très développé.

Et puis c’était ma préférée des Spice Girls: je voulais sa coupe de cheveux, j’étais à fond !
Et elle trouve des solutions aux Fashion problèmes : qui n’a jamais été déçue de porter une super tenue mais de devoir la cacher sous un gros manteau ? Hé bien Victoria, le froid elle s’en tape : il fait -4, il est 20h30, toute sa famille porte une doudoune mais elle tient à montrer à la presse que même pour arriver à Gare du Nord, elle a la classe.
Joue la comme Beckham (mais garde le Fervex dans ton sac).
G.M