L’arnaque du Pavillon Princess chez Disney #révélation inside

 

Mercredi, j’ai fait une surprise à Miss G. : nous sommes allées toutes les deux au château de Belle (traduction : à Disneyland).

Nous avons fait presque tout Fantasyland et je lui avais promis, lors de notre dernière visite, de lui faire rencontrer la Princesse dans son pavillon (nous avons reçu un passeport annuel gratuit, d’où mes visites rapprochées). Mais je ne savais pas quelle connerie j’avais dite.

Alors si tu as une fille (ou un fils qui aime les princesses), dis toi que le monde des poupées n’est rien à côté de ce qui t’attend :

Tout d’abord, tu ne peux plus choper une Princesse dans le parc comme avant. Elles tracent toutes, ne te calculent pas (c’est limite si elle ne foutraient pas un coup de latte aux parents insistants). Si tu veux faire une photo avec l’une d’elle, tu dois prendre un ticket. Je répète que j’avais promis….. Bon ok, c’est où ???? Ha, c’est derrière tous ces gens qui font la queue. Bien, attendons. Ha mais il y a des horaires bien précis : 10h30 – 11h45 – 13h45 – 16h45. Une vraie VIP la princesse.

Mais peut-on m’expliquer pourquoi, à 11h30, il n’y a déjà plus de place ? (je précise qu’on m’a fermé la grille au nez, alors que la mamy devant moi venait d’entrer en lice pour obtenir le St Graal. Je me suis même reproché de ne pas lui avoir fait un croche patte pour prendre sa place… Comme quoi, ça ne sert à rien d’être trop honnête).

Repartant bredouille (et vénère), on me conseille de revenir à 13h20 pour la session d’après (soit 25 minutes avant l’heure officielle). Mais moi, j’ai le vice. Je suis arrivée à 13h00 pile. Hé bien Figure-toi qu’il y avait déjà 30 personnes encore plus vicieuses que moi et que ma fille s’est endormie dans mes bras (ne me demande pas pourquoi je n’avais pas de poussette, merci). Mais j’ai obtenu le ticket, alors même qu’un cast member bienveillant m’a dit : “vous savez, on ne distribue les tickets qu’à partir de 13h45, vous devriez partir, bla bla….”. Je lui ai répondu NO WAY. Heureusement que je ne l’ai pas écouté celui là.

Revenons-en au ticket : il te permet d’entrer au pavillon mais attention, pendant 30 minutes seulement. Notre rdv commençait à 16h05 et moi je déteste être en retard. Mais chez Disney, on est ponctuel : “Non Madame, il est 16h04, encore 1 minute”.

Paix, joie, bonheur, je vais les défoncer. Là, tout de suite, je songe à faire bouffer son diadème à la princesse quand je la verrai. Et la Miss qui me demande toutes les deux minutes : “elle est ou la pinssesse ??”.

Ca y est, c’est l’heure, on fonce. J’en profite pour demander qui nous allons rencontrer. Mais on me répond que c’est une surprise. Je ne suis pas d’humeur joviale mais je prends la chose avec philosophie. Je me suis dit : “aller, D., tu vas entrer dans sa baraque, faire la photo et ta fille sera contente”.

Mais je n’avais prévu qu’il y aurait encore 30 minutes d’attente à l’intérieur du pavillon. Et des gens qui veulent doubler. Et des gens qui s’engueulent pour cause de doublage intempestif.

Soudain, alors que je n’y croyais plus : “C’est à vous, Madame !!”. YOUPI. Le photographe joue le jeu et prend des photos avec mon Iphone (et en profite pour en faire avec son appareil, à 15 euros la photo – merci, mais non merci).

Miss G. était ravie. (YOUPI bis). 2 minutes de kiffe pour 2 heures d’arnaque.

Maintenant, tu sais. Tu ne pourras pas dire que je ne t’avais pas prévenu. Pour t’éviter cette galère, je te conseille d’errer aux abords de l’entrée du pavillon et d’en tirer une par le bras pour faire une photo quand elles sortent (roulement toues les 20 minutes).

Tu t’afficheras, mais tu gagneras du temps. Et personne ne bouffera de diadème.

D.

 

La Sport Attitude par Catimini

J’en parle souvent ici, j’adore habiller ma fille. Mais il faut avouer que les jolies tenues ne sont pas souvent adaptées au crapahutage de la Miss chez la nounou. Parfois je lui mets un petit jogging mais je ne trouve jamais rien de bien joli pour les petites filles.

Mais ça, c’était avant !!

Catimini lance cet hiver sa collection Sport Attitude, pile poil dans mes couleurs et inspirée des années 80 (de quoi raviver de beaux souvenirs !)

ugn4l3SECFbp3KTffsGE3gnfKkCY88I8rejOn_Q0c-k image003

 

Les modèles seront disponibles du 2 au 14 ans, en fonction des articles.

Alors, ça vous plaît ?!

D.

 

 

La machine à café – La suite de la nouvelle de Madame Parle

Sur une très belle idée de Madame Parle, voici la suite que je propose à sa nouvelle, “La machine à café”.

J’en profite pour la remercier car j’avais vraiment envie d’écrire une histoire, mais pas toujours l’inspiration et là, c’était une belle occasion. Je vous invite à cliquer ici pour lire le début (et j’ajoute que je n’y suis pour rien dans le choix du prénom du collègue ^^)

Il annulait.

Encore une fois, elle allait passer à côté d’un bon moment. D’une belle rencontre. Mais elle s’aperçut qu’elle passait surtout à côté de sa vie. Tant de mecs bien laissés de côté car pas assez ceci, ou trop cela. Tellement de pervers narcissiques qui ont fait coulé ses larmes et grignoté ses heures de sommeil, quand elle cherchait à comprendre pourquoi. C’était trop pour elle : elle devait savoir et en avoir le coeur net cette fois ci.

Attrapant son smartphone pour ne pas se faire démasquer par les informaticiens du bureau, elle chercha le profil de Stéphane sur les réseaux sociaux. Et elle comprit : une jolie femme, de beaux enfants, une grande maison. Mais comment avait-elle pu y croire, ne serait-ce qu’une minute ? Alors elle prit son courage à deux mains pour répondre au mail qui lui avait fait si mal, en adoptant un ton professionnel pour ne pas laisser paraître son désarroi et sa colère :

De : Jeanne

A : Stéphane

Objet : PRIVE

Stéphane,

j’ai bien pris note de ton annulation, j’espère qu’il n’y a rien de grave.

Je te souhaite une bonne journée,

Cordialement,

Jeanne

Elle soupira longuement pour contrôler ses larmes qui voulaient déborder. Pleurer au bureau, il ne manquerait plus que ça. Maintenant, il fallait garder la tête haute lors des rdv machine à café et faire mine que tout allait bien. Peut-être même allait-elle s’inventer un amoureux fraîchement débarqué dans sa vie. Un mec super, des projets, un chat et une vie bien rangée aussi.

Soudain, elle reçu la réponse qu’elle n’attendait pas :

De : Stéphane

A : Jeanne

Objet : RE : PRIVE

Jeanne,

si, il y a quelque chose de grave : je ne peux pas déjeuner avec toi car j’ai peur de moi. J’ai peur de ce que je ferai et des conséquences. Tu es ma bouffée d’oxygène dans cette vie qui m’étouffe et je ne peux pas jouer au con.

Je te souhaite de bien choisir ta vie.

Je t’embrasse aussi cordialement que possible,

Stéphane.

Elle n’en revenait pas. La seule chose qu’elle put dire fut ET MERDE.

140193155

Les 10 trucs pour me motiver à reprendre le boulot

Bon sang, des mois que je les attendais et ces trois semaines sont passées à la vitesse de l’éclair. Nous avons passé de superbes moments et j’ai profité à fond de mes vacances. Mais demain, au turbin. Il me faut donc trouver la motivation :

1/ mon séant ne s’en portera pas plus mal : les glaces, cookies, bruschetta et Panaché ont commencé à sévir !

2/ d’où ce deuxième argument : il va être temps de se remettre au sport pour éliminer tout ça

3/ je vais pouvoir penser à autre chose qu’à la recherche de la maison de mes rêves

4/ il y a un jour férié cette semaine et je bosse de la maison le mercredi (youpi)

5/ Paris sera comme j’aime : quasi vide. J’en parlais avec A aujourd’hui, je fais partie des gens qui apprécient la capitale quand elle se fait plus discrète

6/ j’aime mon job, je le retrouve demain, what else ? (repeat 3 times)

7/ je vais reprendre mon habitude du “vendredi tout est permis” et m’offrir chaque semaine un déjeuner bien sympa au bureau

8/ ce sera l’occasion de porter la petite veste grise que je me suis offert avant les vacances

9/ il me reste encore un peu de bronzage, autant l’exhiber fièrement

10/ je vais retrouver mes collègues (ouai, je les aime bien !)

Et vous, pas trop le cafard avant la reprise ?

D.

165538021