Scoop : les princesses aussi font pipi

Il y a quelques semaines, Miss G a franchi une grosse étape dans sa petite vie déjà bien remplie : elle a abandonné les couches (en journée).

Elle aura trois ans en avril et la plupart des personnes autour de nous me faisaient les gros yeux quand je leur disais qu’elle n’allait pas sur le pot. Premier en lice, mon cher ami son pédiatre “mais COMMENT ????? Attendez, elle sait monter et descendre les marches sans se tenir, elle est prête !”. Sauf que jusque là, je n’avais pas trouvé LE truc pour la motiver. Et je ne voulais surtout pas la frustrer avec ça, ni trop me/lui prendre la tête. Je n’ai pas vraiment de conseils à donner, mais je peux vous dire ce qui a marché avec nous : la jolies culottes (bien plus coquettes que les couches) et le fait de la responsabiliser dans la démarche. Je m’explique : les fois où elle n’avait pas le temps / l’idée d’aller sur le pot et se faisait dessus, elle se déshabillait elle-même tranquillement et venait avec moi mettre ses affaires dans la machine à laver. Car Miss G. déteste être sale.

Je peux vous avouer aussi un truc ? J’ai créer un personnage : Mr Pipi, qui a la voix de Buzz l’éclair (je le fais HYPER bien). Et chaque soir, j’étais à fond : “ici Monsieur Pipi, je suis dans le ventre de Miss G. et j’ai besoin de sortir, psssssssttttt”. J’aurais du me filmer, ma fille se marrait bien avec mes histoires… Et quelques fois, ce fut efficace pour l’encourager à aller se poser sur son petit trône car elle avait rendez-vous avec ce fameux Mr Pipi.

Bref ! Depuis qu’elle va aux toilettes / sur le pot, nous vivons de nouvelles aventures, plus ou moins drôles (comme la fois où j’ai oublié de lui remettre la réceptacle de son putain de pot musical (qui se met à sonner parfois pendant la nuit alors que personne n’y a fait pipi) et qu’elle s’est fait mise à hurler car elle en avait mis partout. C’était ma faute, elle m’a pardonnée et n’aura pas besoin de psychanalyse.

Et j’ai découvert un secret en allant me coucher l’autre soir :

photo-5

Même les princesses font pipi, mais sans leur diadème (et à ce qu’il paraît, parfois elles font bien plus…. mais chut ! ça reste entre nous).

D.

Le mensonge du Père Noël, vraiment nécessaire ?

Quand Miss G était toute petite, je me demandais si je lui ferais croire au Père Noël. Je me disais qu’on verrait comment se présenteraient les choses.

La première année elle était bébé, donc pas de questions à se poser ; la deuxième elle comprenait déjà pas mal de choses mais sans trop s’y attarder et cette année… Ba cette année j’ai plongé à deux pieds dans le mensonge : la vidéo personnalisée avec son nom et sa photo, le chantage au Père Noël (ho la vache y a des fois j’ai honte d’ailleurs) et bien sûr, LA rencontre ! J’ai tenu à lui faire faire une photo avec le vieux barbu.

En vraie Monica G., j’ai noté les horaires de présence du Papa Noël au centre commercial pour ne pas attendre dix piges et surtout ne pas rentrer bredouille car il y a des pièges : il n’est pas là toute la journée. Tandis que nous faisions la queue avec sa Mamy et son Papy, elle me tirait sur la manche du manteau : “Mamaaaan, ze veux voir le PèNoël !”. Cool, encore quelques minutes et il sera là (nan parce qu’il commence à 11h ce fainéant).

Tiens, c’est notre tour, “tu viens Miss G ?”. Et ce fut le drame :

Ho, allez ma puce, Maman va venir avec toi ! Ha tu ne veux pas avec Maman non plus ? Bon….

Nous avons donc fait une photo mémorable, avec le Père Noël qui m’agrippe le bras, moi qui tente de rassurer Miss G et cette dernière qui pleure (en me disant “on y vaaaaaaaaa”)

Et je me suis demandé en rentrant : mais pourquoi m’entêter à lui faire croire que c’est un type qui lui fait peur qui amène les cadeaux ? Car dans notre cas, il n’y a aucune magie ou féérie liée à cette croyance. Autant elle s’émerveille devant chaque décor qu’elle croise, autant elle a vraiment flippé aujourd’hui.

Comme je suis un peu têtue, je me dis qu’on verra d’ici l’année prochaine si elle a moins peur. Mais ce qui est sur, c’est que je n’insisterai pas trop….

Et chez vous, on y croit, on y croit pas ?

D.

Un après midi, la tête dans les nuages

Il y a une dizaine de jours, j’ai découvert grâce aux copines blogueuses La tête dans les nuages, la salle de jeux située à Paris au 5 boulevard des Italiens.

Je ne connaissais pas du tout et je dois dire que je me suis bien amusée avec les filles, notamment lors d’une partie de palet assez mémorable (merci la raclée, on fera comme si rien ne s’était passé OK ?).

C’est la plus grande salle de jeux d’Europe, située sur plus de 1500m2 ! Il y a de quoi faire, croyez-moi ! Disposant de plus de 100 attractions, dont plusieurs uniques en France, de deux salles de réception pour l’organisation de vos évènements privés ou professionnels, et d’un espace restauration, La Tête dans les Nuages vous accueille pour des moments de plaisirs en famille ou entre amis. Pour avoir déjà vu mon homme dans ce genre d’endroit, je peux vous assurer qu’on retombe en enfance à peine les portes passées ! De quoi vivre de bons fous rires et se créer de jolis souvenirs.

L’ambiance est très soutenue, ça canarde dans tous les sens mais c’est tout ce qui fait son charme.

Et jusqu’au 05 janvier, vous pouvez même y rencontrer le Père Noël, profitez-en pour passer une belle après midi !

Affiche_LTDN

D.

 

A l’abordage, avec Clochette et la Fée Pirate !

THE PIRATE FAIRY

 

Ici, on est fans de Disney – enfin, quand je dis on, je parle essentiellement de Miss G et moi, car mon mec ne l’est pas trop, bizarrement !

Depuis des années, je collectionne les objets à l’effigie de la Clé Fochette (si, si, je connais une petite fille qui te certifie qu’elle s’appelle comme cela) et c’est avec plaisir que j’ai appris la future sortie d’un nouveau dessin animé : Clochette et la Fée Pirate :

CLOCHETTE PIRATE_TEASER_HD

Sortie le 2 avril 2014, le lendemain de l’anniversaire de mon poisson d’avril !

Voici le pitch :

Zarina est chargée de veiller à la sécurité de la poussière de fée. Se sentant incomprise elle décide de tout abandonner, d’emmener avec elle un peu du précieux trésor et de se liguer avec la bande de pirates qui sillonne les mers environnantes.
Clochette et ses amies les fées vont se lancer à sa poursuite. C’est le début d’une nouvelle grande aventure au cours de laquelle tous leurs pouvoirs vont être échangés.
La situation s’avère d’autant plus critique que les pirates cherchent désormais à gagner la Vallée des Fées?

Je vous propose de découvrir la bande annonce, ma fille a l’air emballé !

Vivement le printemps !

D.

Angel Party Truffaut, un avant goût de Noël !

Il y a des enseignes qui nécessitent une préparation mentale chez moi : “on ne se lâche pas trop, attention au budget, fixe toi un but et ne regarde pas trop tout ce qui t’entoure”. Truffaut est sur ma liste de ces magasins “sensibles”, surtout depuis que je me suis lancée dans le DIY (tricot, peinture, ou encore loisirs créatifs avec la miss).

C’est donc avec grand plaisir que j’ai participé à l’Angel Party Truffaut organisée chez Mademoiselle M la semaine dernière. J’ai pu participé à différents ateliers, malheureusement je n’ai pas pris le temps de faire la couronne de Noël, mais une prochaine fois peut être ?!

J’ai commencé par l’atelier “cookies”, non pas pour les manger mais pour apprendre à les décorer.

 

photo-26

Voici ma petite étoile de Noël, dévorée par mon mec dès mon retour :

photo-27

J’ai tenté de créer un petit personnage sur un cake pop, hum…. Il y a encore du boulot mais il me reste 4 mois avant les trois ans de Miss G :

photo-28

Ensuite, direction l’atelier “art floral” : une grande première pour moi car si j’aime faire de la pâtisserie et préparer des sweet tables, je n’ai pas du tout la main verte ! Gros fous rires avec ma copine Laure, j’ai cassé des tiges, arraché des pétales, discrètement mais quand même. Malgré tout, je suis contente du résultat :

photo-29

Et j’ai enfin emballé un cadeau sans (trop) râler :

photo-25

Encore un grand merci pour cette soirée, ce fut un très bon moment !

D.