Nos derniers précieux moments

J’ai commencé à écrire ce billet lundi en rentrant de l’école avec Miss G… Vous comprendrez qu’il a une saveur toute particulière à ce jour. Je voulais vous parler du fait que nous vivions nos derniers instants de vie à 3, avec une routine réconfortante. 

J’avais prévu d’aller acheter des chaussures avec la miss mais ni elle ni moi n’avions envie de ressortir. Nous avons opté pour un bon vieux Disney : La belle et bête et nous sommes installées toutes les deux, avec sa petite main posée sur mon ventre. Elle faisait plein de bisous à la petite sœur et je sentais cette dernière donner des petits coups.

Et j’ai réalisé que depuis près de 5 ans, j’ai dédié toutes mes pensées et mes actes à Miss G. Que depuis près de 9 mois, j’ai fait grandir une deuxième petite personne en moi (sans lui consacrer toutes mes pensées à 100%, je dois l’avouer). C’était là nos derniers instants ainsi, plus que sept jours maximum avant de redistribuer les cartes et commencer une nouvelle partie. 

Et puis vers 17h30, la mémoire de mon corps s’est enclenchée et j’ai vite compris que ce serait le jour J. Mais j’ai fait comme si de rien n’était pour la miss, afin de ne pas la stresser. Elle s’est douchée, nous avons dîné et je me suis meme fâchée car il me faut toujours répéter les choses 50 fois pour être entendue (chez vous aussi ?!). Puis nous l’avons couchée et j’ai appelé mes parents. 

Je me suis dit que chaque geste accompli dans la maison que nous habitons depuis 2 ans (l’anniversaire de l’emménagement tombait lundi, le joli hasard des dates) serait le dernier avant LA nouvelle vie. 

Nous avons rangé la maison en attendant mon père, entre deux injures que je prononçais tellement la douleur s’intensifiait jusque dans les reins. 

Et quand nous sommes sortis de la maison, je me suis trouvée face à elle, et j’ai dit à mon chéri : “lève la tête ! Tu la vois, la lune bien ronde ?! Je te l’avais dit !”

D.

PS : Merci pour vos messages, nous allons bien et sommes aux anges. Je reviens très vite pour vous faire part de notre nouvelle vie avec Baby O.

  

Princesse à tout âge #giveaway#disney

Comme vous le savez, l’arrivée de la deuxième princesse est imminente.
Tout est prêt, nous avons reçu son tour de lit, j’ai fait des crêpes aujourd’hui en me disant qu’elle allait peur être vouloir sortir si elle est aussi gourmande que moi….. À suivre !

Qui dit princesse, dit château et je vous présente aujourd’hui le château Disney Baby associé à Chicco destiné aux petites filles dès 18 mois. Étrangement, il n’a pas du tout laissé Miss G,bientôt 5 ans, indifférente et voici ses petites remarques (oui, fille de blogueuse est une mission qui lui tient particulièrement à coeur !) :

“waou Maman il est trop beau ! on peut faire plein de choses, regarde ! Il y a Cendrillon, la Belle au bois dormant et un prince pour aller au bal”.

Chicco3

Très honnêtement, avec son papa on ne pensait pas qu’elle accrocherait autant, puisque ce n’est plus de son âge. Mais elle est restée à s’inventer des histoires pendant une bonne heure, en acceptant de squeezer l’histoire du soir pour jouer plus longtemps. Elle a hâte d’y jouer avec sa soeur (la pauvre, elle va devoir s’armer de patience) et m’a demandé de ne surtout pas le ranger pour y jouer le lendemain.

Non, je ne lâcherai pas ce jouet

Non, je ne lâcherai pas ce jouet

Alors, que nous propose ce château ? Il s’ouvre pour offrir un grand espace de jeu musical et mettre en scène les trois figurines 3D. Il offre de nombreuses activités manuelles et électroniques : salle de bal, ascenseur et portes magiques.

Et si je vous en parle aujourd’hui, c’est parce que vous avez la possibilité d’en recevoir un chez vous ! Pour le gagner, il suffit de :

*préciser en commentaire à partir de quel âge est adapté ce jouet

*relayer, si vous le souhaitez, sur les réseaux sociaux mais en précisant les liens dans des commentaires distincts pour avoir plus de chances

*éventuellement liker les pages Disney Baby et la mienne car c’est toujours sympa.

Le jeu est ouvert à la France métropolitaine et prendra fin le 26 janvier 2016 à 23h.

Bonne chance !

D.

Edit : le commentaire gagnant est celui de LAMARA, j’attends ses coordonnées par mail !

(lesideesded@gmail.com). Mille mercis pour vos participations et à très vite,

Décorer sa maison

Depuis que nous sommes arrivés dans notre maison, nous prenons le temps de meubler et décorer les pièces avec des articles qui nous plaisent vraiment. Cela prend du temps, mais c’est un plaisir de dénicher des produits sympas pour décorer son chez soi. Nous venons d’achever l’étage et les chambres des filles (après avoir refait le rez-de-chaussée, soit tout le sol, les peintures, la cuisine…). Je vous assure qu’en deux ans, on ne s’est jamais ennuyés ici. Limite on va se demander quoi faire quand le parquet sera posé sur la mezzanine (ironie bonjour).

J’ai eu un coup de coeur pour les tapis Sukhi qui sont faits mains et particulièrement pour le multicolore. Chez nous, la déco n’est pas très colorée, nous restons dans des teintes neutres telles que le gris, le beige, le bois brut. Je n’ai pas l’âme d’une chineuse mais je cherche toujours le truc qui fait mouche sans me prendre la tête. Un tapis de ce genre, le Alisha, nous permettrait de rehausser le tout :

pinocchio-couleurs-rectangle-de-tapis plusieurs-rectangle-de-couleur-tapis-de-feutre-HAY-salon

Je vous en parle aujourd’hui  car ils sont faits artisanalement, et proviennent directement du fabricant. Je vous avouerais que j’en ai assez d’acheter des produits réalisés “à la chaîne”, et de retrouver les mêmes meubles chez tous le monde (même si j’ai prévu une virée chez le grand Suédois cette semaine pour finaliser les achats avant la naissance du bébé). C’est tout de même agréable de savoir qu’on acquiert un article fait main, comme s’il était unique.

Les tapis de boules, en feutre de laine, sont fabriqués essentiellement au Népal.
Tous les autres tapis, en laine et en feutre, sont fabriqués en Inde

Et ce côté “unique” permet de personnaliser son tapis à l’infini. Vous l’aurez compris, je craquerais volontiers pour celui avec toutes les couleurs, mais rien n’empêche d’en commander un plus sobre dans un camaïeu de rose, ou de violet pour coller parfaitement à la décoration d’une pièce de la maison.

Autre avantage d’acheter directement à la personne qui le réalise : le prix. Fatalement, en réduisant le nombre d’intermédiaires, on réduit les coûts. Attention, ces tapis restent de belles pièces, les tarifs ne sont pas bradés non plus mais à un prix plus abordable qu’en magasin traditionnel. Si les tapis boule en feutre de laine du Népal sont assez onéreux, tous les autres réalisés en Inde (en laine et en feutre) sont plus accessibles.

Enfin, les artisans sont respectés et travaillent dans de bonnes conditions. Je travaille moi-même dans le commerce international, nos produits sont réalisés à l’autre bout de la planète et nous portons une vive attention au respect de ces conditions.

J’attends de finir le parquet et il se peut que je cède pour un grand tapis rectangulaire !

D.