Aqua Party Truffaut

Il y a quelques mois, j’ai passé la soirée chez Truffaut au centre commercial Domus.

Ce fut l’occasion de revoir les copines et de réaliser des DIY fort sympa. Mais avant, entre deux petits fours qui ont bien plu à Baby O (oui, à ce moment là elle était déjà bien présente !) j’ai fait connaissance avec des bêtes pour le moins surprenantes :

 

J’ai évité de porter la bébête jaune car j’ai eu peur d’angoisser et “dans mon état” à cette période, ce n’était pas souhaitable. Notez qu’il atteint 4 mètres pour 60 kgs à l’âge adulte…..

Voici mes réalisations de la soirée :

 

Comme à chaque fois, Truffaut m’a permis de passer une très bonne soirée et je me suis vraiment amusée à participer aux ateliers. J’étais même à deux doigts d’acheter un combattant pour Miss G afin de le mettre dans cet aquarium, qui me rappelle Les Goonies (Willy le borgne^^).

Encore merci à toute l’équipe !

D.

 

Paie tes dents

Durant ma grossesse, j’ai reçu un courrier de la part de la Sécurité Sociale m’invitant à aller chez le dentiste. Je me suis dit que ce n’était pas nécessaire, puisque ma dernière visite était récente (moins de 6 mois) et que la dentiste m’avait dit “on se revoit dans un an”.

Le papier a fini à la poubelle mais une nuit, je me suis réveillée à cause d’un douleur atroce dans la gencive. Le doliprane ne faisait effet que pendant deux heures et la nuit fut très, très longue. J’ai appris le lendemain que je faisais une pulpite, mot assez mignon pour désigner une rage de dent. Et ma dent a failli être dévitalisée quasi à vif car la dentiste ne voulait pas trop m’anesthésier à cause de la grossesse. Je suis partie en pleurs, pas soignée et avec une épée de Damocles au dessus de la tête : soit je me faisais soigner à vif rapidement, soit je risquais l’infection et la mise en danger de mon bébé.

Mon cauchemar a pris fin chez un “endo”, un docteur qui soulage vite et bien contre un très trop gros chèque et j’attends patiemment mes prochains rendez-vous chez mon dentiste de famille. Avec un grosse appréhension car Baby O m’a flingué les dents. Et je peux vous assurer que je n’ai pas été négligeant au niveau de l’hygiène bucco dentaire, mais apparemment on ne peut pas y faire grand chose : la grossesse fait des dégâts.

Alors, si je peux vous donner quelques conseils :

  • On n’hésite pas à utiliser du fil dentaire. C’est contraignant, mais ça évite aux caries de se former quand on a les dents trop espacées comme moi.
  • On va chez le dentiste dès qu’on apprend sa grossesse.
  • On évite les sucreries !
  • A la moindre douleur, consulter !

Forcément cette expérience m’a quelque peu traumatisée donc je ne plaisante pas avec ça, surtout avec Miss G. Nous avons téléchargé l’application Mon Raccoon qui accompagne l’enfant dans cette démarche de prévention.

Et vous, avez-vous rencontré des problèmes de dents pendant la grossesse ?

D.

 

 

Nos meilleures années

Il fut un temps où nous sortions le samedi soir pour rentrer à pas d’heure. Et puis hier, nous étions lui et moi sur le canapé, avec Miss G entre nous deux et Baby O en écharpe, devant Rox et Rouky.

Cela peut paraître démago et extrêmement guimauve, mais on s’est dit qu’on était exactement là où on le voulait. Et puis je suis montée pour consoler notre bébé et j’ai chanté tout le répertoire de Katie Melua et soudain ça m’a frappée : on vit en ce moment nos plus belles années. Nos enfants sont en bonne santé, nous avons nos parents auprès de nous, nous avons réalisé notre rêve avec cette maison (et les travaux sont quasi finis). On ne sait pas de quoi demain sera fait, mais là tout de suite, on kiffe. Même si on en bave, notamment les soirées où les pleurs durent des heures, même si les nuits sont hachées et que je serais prête à payer quelques heures de sommeil histoire de retrouver figure humaine.

thumb_IMG_2706_1024

Un jour peut être (sûrement), je repenserai à cette période bénie où nos deux petites filles sont à nos côtés, avec ceux qui comptent pour nous en ayant ce petit pincement au coeur empreint de nostalgie.

Mais en attendant, je pro-fite.

Je vous souhaite une belle semaine, et je profite de ce petit billet pour vous remercier pour les marques d’attention, les messages pour prendre des nouvelles et nous donner du courage.

D.

J’ai le blues, Baby

IMG_2617

J’ai le blues ma douce : de toi si petite, de moi enceinte qui pourtant me plaignait des désagréments de la grossesse. J’ai le blues de la première fois où je t’ai vu, de ce moment où j’ai su que j’allais t’aimer autant que ta grande soeur. De cet instant où plus rien n’existait à part nous trois qui faisions connaissance.

J’ai le blues de cette soirée où j’ai dérouillé comme jamais mais où c’était magique d’être avec ton papa dans cette salle de naissance.

Je suis déjà nostalgique de toutes tes futures premières fois, qui seront pour moi les dernières puisque je n’aurai pas d’autre enfant. Mais en même temps il me tarde de te voir t’éveiller au monde et de te guider sur le chemin chaotique de la vie.

J’aimerais profiter de toi à 1000 % mais ce sera difficile puisqu’il y a ta grande soeur, le travail, le quotidien. J’ai déjà la boule au ventre en m’imaginant te laisser pour aller au travail.

Je te regarde et je pleure, je suis en totale admiration et tellement fière d’avoir réussi à faire une si jolie deuxième petite fille.

Voilà pourquoi je pleure tant depuis que tu es arrivée ma puce. Je suis heureuse mais un peu perdue et un peu triste aussi car je sais à quel vitesse défile la vie.

Mais une chose est sûre : moi qui aie tant eu peur de ne pas t’aimer assez, je me demande comment j’ai pu vivre sans toi.

Ta Maman.

PS : encore merci pour vos messages de soutien, ce billet a été rédigé il y a quelques jours et maintenant, ça va beaucoup mieux. Je vous souhaite un bon WE *-*