“Bébé mode d’emploi” : pas mal !

Bon, je sais que je dois me reposer, mais on pète vite un plomb enfermée à l’appart’ (surtout moi).

Je me suis donc fait une toile et je suis allée voir “Bébé mode d’emploi” (oui, ça ne s’invente pas !).
J’avais très envie de le voir, malgré des critiques très sévères.

Effectivement, le film véhicule pas mal de clichés, mais on sait bien que ce n’est pas du grand cinéma, il s’agit de passer un bon moment. Et on rit beaucoup, les dialogues sont souvent tranchants et la petite fille est adorable. J’avoue que j’ai versé une toute petite larme, mais n’oublions pas que je suis bourrée d’hormones (et que j’ai la larmichette facile aussi …)

Mais, je me suis posée quelques questions pendant la séance :

*pourquoi, dans les films américains, les jeunes couples avec un enfant ont tous des maisons de 200 m2 ?
Ils pourraient y loger une équipe de foot, mais non, ils ont juste leur bout de chou …

*comment fait Katherine Heigl pour concilier sa boutique de pâtisserie, la petite dont elle a la garde, l’entretien de la (grande) maison et avoir un look toujours au top (avec accessoires qui vont bien, talons de 12 et brushing impec’) ?

*comment se fait-ce que les ruptures soient si faciles dans les films américains ? Un simple “tu vas me manquer”, le monsieur ferme la porte et s’en va et basta. Ha non, il manquait un peu de vaisselle qui casse, de pleurs, de cris …

En tous cas, ça nous met la pression, je trouve : moi j’aimerais bien pouvoir faire un superbe gâteau à ma fille pour son premier anniversaire, avec des étages, des fées, des cupcakes, et ouvrir la porte aux invités avec un super jean et mes Louboutins … mais sans me dévaloriser, je ne pense pas que ce sera le cas ! (déjà, je pense que je ne rentrerai plus dans mes jeans car même sans se goinffrer, le corps bouge pendant la grossesse et les hanches s’installent bien … et mes Loub’ sont au placard depuis 1 mois ….).

Malgré tout ces petits clichés, je vous invite à aller le voir (si possible entre filles, cela ne sert à rien d’infliger la séance à votre chéri) et vous m’en direz des nouvelles !

G.M