Oeil pour oeil, dent pour dent !

Il est une chose dont vous vous êtes certainement aperçu(e)s : quand on a un marmot, tout le monde a son mot à dire sur tout et en particulier, sur les dents !
De la famille, au boucher en passant par la voisine, on dirait qu’ils ont suivi en secret une formation de dentiste …
Ma fille a 7 mois et depuis ses 2 mois, elle met tout à la bouche. Ha ba oui, “c’est les dents !”. Je serais tentée de dire : oui, ça devait lui chatouiller les gencives, mais je pense plutôt qu’elle s’appropriait les objets en les mordillant. Vous le savez certainement, c’est un moyen efficace pour les bébés de se familiariser avec les différentes textures.
Passons … Il y a 5 semaines, elle a eu un érythème fessier carabiné, un “truc de ouf” dont je viens de la débarrasser. Pour le coup, je me suis dit “elle fait ses dents”. Bien entendu, (mon ami) le pédiatre m’a dit “mais non pas du tout, ça n’a rien à voir, voyons !”. Ok, … en tous cas, mon généraliste m’a dit en voyant l’ampleur de la catastrophe “ta fille fait ses dents”.
Heyyyy Ohhhhhhhh faut se mettre d’accord !!!
J’ai donc laissé tomber et me suis concentrée sur les soins à donner à Baby G pour qu’elle aille mieux.
Il y deux semaines, sa joue gauche était toute rouge …. bizarre non ?!! Un peu de Cicaplast et ça repart, mais tout de même, je restais vigilante. Mais toujours rien à l’horizon.
Et ce mardi, nous avons passé une vraie nuit de folie avec le réveil à 02h45 d’une petite fille hurlant de douleur (en 7 mois, j’ai appris à distinguer les pleurs) qui n’a réussi à se calmer qu’avec du Doliprane (et le clip de Baloo, “Il en faut peut pour être heureux”).

Bref, j’en viens au but : hier, j’ai vu pointer la première dent de Baby G !!
Ca y est, elle est là, en bas à gauche. On la distingue à peine, cette mini quenotte blanche perçant la gencive rose mais on la sent bien quand la petite mordille nos doigts.
Tout cela pour dire qu’il ne semble pas y avoir de règles en la matière : Baby G n’a pas fait de fièvre, mais a eu les fesses et la joue rouge. Elle n’a pas fait d’otite. Et pourtant … Elle va bientôt mordre !

Et chez vous, comment ça s’est passé ?!

G.M

Primaphot n’est pas mon pote

J’ai lu un article hier sur http://maviedemere.over-blog.com/, au sujet des photos de la mater. Cela m’a rappelé mon expérience, du coup, je vous en fais part !

Durant mon séjour à la clinique, une gentille dame m’a demandé : “Bonjour, ça vous tente, de belles photos avec votre fille ?”. Evidemment, Madame, allons-y gaiement (enfin, gaiement …. Baby G dormait alors à force de lui faire jouer les mannequins, elle a fini par se réveiller, mais bon, passons).

Pendant une dizaine de minutes, j’ai pris la pose ; me suis extasiée devant ma fille qui me faisait penser aux bébés des clichés Anne Geddes (…. les hormones …).

La nana m’a dit qu’on prendrait contact avec moi pour voir le résultat.

Effectivement, 6 semaines plus tard, une autre gentille dame m’a appelée pour convenir d’un rdv.

Arrive le jour J : elle débarque avec tout son attirail (un carton à dessin et une énooooooorme valise) et commence par me présenter le fameux album, réalisé exclusivement pour Baby G.
Wahou, je suis émue, ils l’ont appelé “Le premier album de G”, les poses sont vraiment sympa, le rédactionnel aussi (oui, car ils ont ajouté des textes comme “je t’ai porté 9 mois en moi”, … encore les hormones …).
Puis elle me montre ce qu’on peut faire avec les photos : les imprimer sur toile (youhou, Baby G façon pop art), sur verre, sur tissus (pour faire un foulard, un doudou, une taie d’oreiller), sur une montre, un porte clé … J’imagine déjà les cadeaux que je pourrais faire aux (arrière) grands parents.

Parlons peu, parlons bien, parlons tarif ! La gentille dame commence à tomber le masque : c’est une féroce commerciale. Elle me propose un premier package à … plus de 800 euros. Je manque de tomber de ma chaise et regrette de lui avoir proposé un café à son arrivée.
Devant ma mine déconfite et ma remarque (“Hein ??????????? Vous êtes sérieuse ?????), elle passe aux autres formules, que je décline au fur et à mesure. Pour faire court, la moins chère est à 400 euros.

Impossible, je lui explique que je suis salariée du Pole Emploi, donc ça va bien les conneries maintenant.

Et là, sortez les mouchoirs : “Je comprends, mais … ce sont les premières photos de votre fille …. Ca n’arrive qu’une fois dans la vie …. Nous allons tout détruire si vous ne les prenez pas”.

Je demande à ne prendre que le CD-rom avec les photos : ha, il faut payer plus de 300 euros pour obtenir les droits des photos de MA fille (oulalalalalaaaaa).

Bon, et si je ne prenais QUE l’album ? Elle résiste, puis finit par me donner son prix : 220 euros (mouhahahahahahaha). Attention, on se croirait chez Groupon, le deal n’est valable qu’aujourd’hui, donc j’appelle mon mec pour lui demander son avis (parce que vous comprenez, la dame s’est déplacée et je dois me décider …). Alors déjà, il avait compris “80 euros” (!). Quand je lui ai répété le prix, il m’a dit de foutre dehors cette ************ (auto censure) et de lui dire qu’on n’était pas dans le 16ème.

Hum, je raccroche et explique que “ça ne va pas être possible”.
Patatra, on est féroce, ou on ne l’est pas ! Son visage se ferme, elle me montre 2 mini albums que j’achète (je ne pouvais pas la laisser repartir avec les photos de mon baby !!!!) et m’ “offre” (hahaha) 9 photos.
Total : 90 euros.

Une fois seule, je regarde les clichés et me dis que la qualité d’impression est drôlement vilaine, mais voilà, le chèque est parti avec la nana, donc c’est trop tard.

Que nenni ! Mon mec rentre, s’étrangle en voyant la taille des albums (15 x 15 cm) et la qualité des photos ; il rappelle la féroce commerciale pour annuler la commande.

J’ai donc récupéré mes sous, mais j’ai laissé mon mec gérer le truc (moi j’avais honte, mais chercher l’erreur !). Devant l’incompréhension de la nana, il a répondu : “vos photos sont moches, c’est tout”.

Bref, méfiez vous !!!!!

G.M

Nourrir son petit dinausore

Je n’ai pas allaité, donc ce post s’adresse aux mamans qui donnent du lait artificiel 😉

Lors du séjour à la mater, Baby G buvait environ 30 mL toutes les 3 heures. A notre sortie, la pédiatre nous a recommandé de lui faire des bib de 90 de Gallia et de la laisser prendre ce qu’elle voulait ….

Elle prenait bien sûr des quantités de plus en plus importantes, mais elle avait surtout beaucoup de coliques, qui passaient grâce à des massages circulaires sur son ventre, ou en la tenant les jambes repliées sur son ventre.
Ensuite, elle lâchait quelques gaz en pleurant et ça allait mieux.

J’en ai donc parlé au pédiatre et il m’a donné du Gallia Calisma ; sur les conseils de mon amie H, j’ai acheté les biberons Dodie Mam et je suis passée à la Cristaline (eau de source) à la place de l’Evian (eau minérale) car cette dernière a tendance à constiper et donc, à faire mal au ventre.

Tout est plus ou moins rentré dans l’ordre (n’oublions pas que le système digestif du bébé est à créer, cela ne se fait pas sans mal !).

Là où j’ai vraiment eu du mal, c’est sur les doses !!!!!!!!!!!

Je pensais devoir guetter les signes montrant la satiété de mon bébé mais j’avais tout faux d’après le pédiatre : c’est à moi de lui fixer une limite, car elle ne saura pas s’arrêter et risque de régurgiter ou de prendre de très mauvais habitudes alimentaires (ça semble logique mais entre le manque de sommeil et tout le tralala, j’ai eu du mal).

Alors je sais que sur la boîte de lait, on nous indique les quantités, mais le docteur n’est pas d’accord et je dois dire qu’il n’a pas tort (du moins, en ce qui concerne ma fille) : chaque fois que j’essayais d’augmenter son bib et de la laisser prendre “ce qu’elle voulait” pour ne pas l’entendre pleurer à la fin du repas, elle se mettait à vomir quelques minutes après avoir mangé.

Je ne sais pas si mes données vous seront utiles, mais voici ce qu’elle mangeait en moyenne, par mois :

0 – 1 mois : 90 mL (entre 7 et 8 bib)
1 – 2 mois : 120 mL (entre 6 et 7 bib)
2 – 3 mois : entre 120 et 150 mL (entre 6 et 5 bib) je précise que pour le dr, elle aurait dû prendre 5 bib de 120 max à cette période …….
3 – 4 mois : entre 150 et 180 mL (entre 4 et 5 bib)

J’ai souvent tapé “combien boit un bébé de x mois” et j’ai toujours trouvé des doses plus élevées que celles de ma fille, mais elle prend du poids correctement et arrive maintenant à bien tenir entre les biberons.

Et vos bébés, combien prennent-ils ?

G.M

L’ angoisse nocturne du nourisson

Baby G est une petit fille super cool. Depuis son arrivée, elle mange, dort, mange, dort … jusqu’à 18h / 19h.
Et après : c’est un petit diable !

Même si nous étions totalement à l’ouest les premiers jours à la maison, nous avons vite constaté qu’elle poussait sa gueulante tous les soirs à la même heure. Après quelques recherches sur la toile, il était évident qu’elle nous faisait la fameuse “angoisse nocturne du bébé”. Je t’en foutrais, de l’angoisse !

Sérieusement, de quoi peut donc s’angoisser un bébé, puisqu’il n’a pas de raison apparente ! Et en plus, on s’occupe de lui, on ne le délaisse pas, on lui chante des berceuses … et ce bébé hurle ! GRRRRRRRR.

Après mes coups de gueule intérieurs, à me dire que c’était vraiment la galère d’avoir un môme, voici ce que j’ai fait et qui a (parfois) marché. Alors, jeune parent, si je peux t’aider, j’en serais ravie et je t’invite à lire ce qui suit :

*le bébé flippe du changement de rythme jour – soirée – nuit. Il n’y a rien à faire, c’est “physiologique”, dixit le pédiatre. Mettons nous à sa place (bon, là c’est moi qui le dit, alors je ne sais pas si c’est vraiment ça) : pendant 9 mois, il était tranquille, dans le noir, à manger sans rien faire … et là, il est sollicité par tout le monde à la lumière, doit manger, digérer (haaaaaa, le vaste sujet des coliques !), vivre une vie à laquelle il ne s’attendait pas. Ajoutez donc la fatigue des parents, mélangez et obtenez une sacrée soirée !

*bon, le “rien à faire” m’exaspère alors je la berçais, lui parlais … je pense que parfois ça l’énervait d’ailleurs. Le mieux que nous aillons trouvé au départ : la mettre debout contre nous et marcher. Normalement, l’angoisse passe après le biberon qui suit, mais ça fait 3 heures de sport intense pour les jambes et surtout pour les nerfs.

*un petit conseil : le “laisser le bébé pleurer dans sa chambre” ne marche pas, sauf si on veut l’énerver encore plus et culpabiliser comme des tarés. Nous l’avons fait une fois, pendant au maximum 2 minutes chrono et franchement ! autant l’entendre pleurer dans nos bras, car il faut reconnaître que ça fait mal au coeur de voir un petit bout s’angoisser comme ça.

*notre fille adore le bain, c’était un bon moyen d’écourter la crise : juste avant le bib, on le lui faisait prendre et ça la détendait un peu.

*la magie du transat à bascule : ça muscle en plus.

*chanter des chansons douces, lui caresser doucement le haut de la tête en descendant vers ses yeux (ça a tendance à les endormir) et blottir notre tête contre la sienne peut être une solution. J’ai remarqué que ma fille (comme pas mal de bébé) a besoin de coller sa tête contre son tour de lit, ou contre mon coup quand je la porte et a besoin d’être rassurée. En bref, besoin de contact (comme le contact contre la paroi de l’utérus pendant la grossesse, certainement).

*enfin, même si on se sent excédé, exténué : ne jamais secouer son bébé.

(*et se dire que si tout va bien, ces soirées de folie n’excèdent pas les 3 mois).

Enjoy ! 😉

G.M