Mes fails beauté / les achats qui ne servent à rien (sauf à te ruiner^^) #mardibeauté

L’une des mes premières motivations pour ouvrir ce blog fut le fait de partager sur la toile mes trouvailles et mes avis. Je ne sais pas vous, mais j’adore lire les commentaires et les articles au sujet d’un produit que je souhaite acheter. Malheureusement, depuis quelques années avec l’achat des avis et les articles sponsorisés, j’ai parfois eu du mal à avoir un avis réellement objectif sur un produit.

Alors cet été, je me suis dit qu’il serait temps d’écrire mon propre avis sur des articles que j’ai achetés, testés sur plusieurs mois et pour lesquels je me suis dit…. “quelle connerie, ce truc !”

J’ai scindé par catégorie, pour que ce soit plus clair :

1/ Les poils

Je vous avais déjà parlé il y a plusieurs mois de l’épilation à la lumière pulsée avec l’appareil Philips que j’avais acheté : ce n’était pas un franc succès, vous trouverez l’article par ici :

La lumière pulsée & moi

La seule technique qui a fonctionné de manière radicale reste le laser ! Et la dernière fois que j’ai dit ça, on m’a parlé du sérum d’oeufs de fourmis qui aurait un effet radical sur la pilosité. Ni une, ni deux, j’ai passé commande sur Amazon et j’ai reçu le flacon (qui, au ratio prix / mL est un petit luxe à lui tout seul) :

Il faut l’appliquer les cinq soirs suivants l’épilation à la cire ou à l’épilateur, pendant au moins six mois. J’ai suivi le process et… aucun miracle ! Mes poils sont toujours là, n’ont pas changé au niveau de l’épaisseur ou de leur densité.

2/ Les dents

Je rêve d’avoir un sourire ultra bright à l’américaine. Forcément, quand j’ai vu sur les réseaux sociaux des photos avant/après montrant l’efficacité du dentifrice Nuskin, je me suis laissée tenter.

D’après les avis sur le net, j’allais halluciner en seulement deux semaines, mes dents seraient radicalement plus claires, plus blanches, une vraie animatrice télé. Sauf que… il ne s’est rien passé du tout. Je n’ai vu aucune différence, j’ai fait des photos avant et après… Rien à faire, aucune amélioration.

Je suis donc allée chez mon dentiste et il m’a appliqué une sorte de pâte rouge sur les dents, puis il m’a placée sous une lampe chauffante. Avant de commencer, il m’a expliqué que ce ne serait pas radical, que le produit devrait se diffuser au fur et à mesure mais que le résultat dépend toujours des personnes.

Verdict : en sortant, j’ai vu une légère différence (très probablement à cause de la photosensibilité) mais rien de fou. Je ne re-tenterai pas l’expérience.

3/ Les cheveux

Depuis un peu plus de deux ans, je fais des lissages brésiliens : c’est la seule méthode qui me permet de dompter mes cheveux, d’être coiffée sans rien faire le matin et de ne pas ressembler à Mufasa. Juste avant mes vacances, je devis le refaire mais la coiffeuse n’était pas disponible. Pour patienter avant la rentrée, j’ai souhaité essayer le soin au botox dont j’avais entendu parler un peu partout.

Le principe est simple, il faut laver ses cheveux avec le shampoing spécial, rincer puis appliquer le produit. Après la pose, on rince (pas totalement) puis on sèche et enfin, on passe les plaques.

Je n’ai vu aucune différence sur mes cheveux. Au contraire, je les ai trouvé moins beaux, bien plus galère à coiffer !

En revenant de vacances, j’ai refait mon lissage (seule) et encore une fois : résultat au top. Je vous remets le lien du billet que j’avais écrit sur le sujet :

J’ai testé pour vous : le lissage brésilien Perola #mardibeauté

Et vous, quels sont vos fails en test beauté ? N’hésitez pas à me laisser un commentaire !

Toys Story 4 & Le Roi Lion

Nous avons amené les filles au cinéma voir deux affiches fortement attendues chez nous : Toys Story 4 et Le Roi Lion.

Avant de vous donner notre avis, je vous rappelle les âges de mes enfants : 8 ans pour la grande et 3 ½ pour la petite. Effectivement, cela peut paraître « jeune » pour aller au cinéma mais elle y  va depuis un an maintenant et en fonction du film, elle arrive à ne pas s’impatienter.

Little O, grande fan de Woody, Jessie et Buzz l’attendait de pied ferme, visionnant régulièrement la bande annonce et les teasers. Miss G avait hâte aussi, elle aime les 3 premiers épisodes. Elles ont passé un super moment, et ma grande m’a dit que ce dernier opus était son favori. Pour ma part, je l’ai trouvé « sympa » mais j’ai réellement préféré le précédent (même si je dois avouer que la fin me fout les boules à un point….). J’ai eu du mal avec les personnages des peluches de la fête foraine (je les ai trouvés un peu… caricaturaux dirons-nous) mais j’ai apprécié les doublages de Pierre Niney et Angèle, qui collent bien avec leurs personnages. Malgré tout, je le recommande, c’est à voir si on aime la bande de jouets car leur « vie » prend un nouveau tournant !

Pour le Roi Lion, très fortement attendu aussi chez nous (si nous n’avons pas vu le dessin animé environ 300 fois, nous ne l’avons pas vu du tout), nous avons tous des avis différents : la petite s’est endormie (son âge, la semaine entière au centre aéré, l’horaire de la séance y sont évidemment pour beaucoup), la grande a adoré (même si ce fut beaucoup d’émotions pour son petit cœur sensible), mon amoureux a été bluffé par les images (sachant que tout est en synthèse) mais a trouvé comme moi le temps assez long ; c’est la vraie copie du dessin animé, même les dialogues sont (quasi) les mêmes (oui, je le connais par cœur). Les chansons ne m’ont pas emballée, alors qu’elles sont les mêmes aussi, mais avec de nouvelles voix. Je trouve que la magie Disney se ressent moins, je ne sais pas trop comment l’expliquer. Même pour le générique, je n’ai pas accroché avec la nouvelle version de la chanson. Et les doublages….. Je n’ai pas été convaincue par Jamel… Pour avoir vu il y a 3 ans l’adaptation du Livre de la Jungle que j’avais adorée, je m’attendais à un film à la hauteur. J’ai été un peu déçue…

Néanmoins, cela reste une occasion d’une belle sortie en famille, en fonction de l’âge de vos enfants !

La Toucan Box

Nous avons reçu à la maison la Toucan Box pour Miss G. Elle tombait à pic pendant les vacances scolaires, au cours desquelles j’avais posé quelques jours. Comme nous avons supprimé la tablette et les téléphones, la période de “sevrage”, n’a pas été simple et j’ai souvent entendu “mais Mamaaaaan, je m’ennuie !” histoire de voir si j’allais capituler.

Mais non, je n’ai pas cédé ! Et ma grande fille fut hyper contente de trouver dans la boîte aux lettre un courrier à son nom. Nous avons découvert ensemble le contenu :

Le concept de la toucan box

Le concept est simple : une boîte personnalisée au nom de l’enfant, avec 4 activités créatives à réaliser presqu’en autonomie. Je ne vais pas y aller par quatre chemins : elle a a-do-ré ! Elle s’est éclatée à faire l’attrape-rêves et le bouquet de fleurs en tissus. Il faut dire que sa passion du moment (depuis quelques années finalement en y réfléchissant) est de créer plein de choses avec ses 10 doigts.

J’ai apprécié le fait qu’elle puisse s’en sortir toute seule et qu’il soit indiqué quand elle a besoin d’un adulte. Ces activités apprennent la patience, le suivi des consignes et surtout la satisfaction de faire quelques chose soi-même.

Comme elle est complètement fan, je pense lui offrir l’abonnement pour son anniversaire. Cela changera des innombrables jouets qui risquent de finir aux oubliettes.

Et vous, connaissez-vous cette box ?

On a vu Petit Ours brun en vrai #idéesortie

Je ne vous cache pas que j’appréhendais la réaction de la petite (presque deux ans) face à une famille d’ours bruns géants sur scène, et l’ennui de la grande (bientôt 7 ans, n’était-ce pas trop “bébé” pour elle ?).

Que nenni : nous sommes arrivés tous les quatre juste avant le lever de rideau (au moins, pas le temps de s’impatienter !) et même si les cinq premières minutes furent mitigées pour la petite, elle s’est vie prise au jeu.

A travers une douzaine de jolis tableaux, nous voyons Petit Ours brun apprendre à grandir, même si ce n’est pas toujours facile. On le voit faire des bêtise, essayer de les assumer, faire face à ses peurs, passer du temps en famille. Il vit toute une palette d’émotions, qui jalonnent ses aventures: la joie, la colère, le plaisir, la peur, l’étonnement…

C’est un très joli spectacle, d’une heure (plus 10 minutes d’entracte). Pour les tous petits, c’est un peu long (on les entendait vers la fin commencer à s’impatienter, la notre incluse) mais complètement jouable aux alentours de deux ans. Quant aux plus grands, ça marche aussi !

Tout se joue en live,

Nos deux filles étaient déçues de ne plus voir les personnages et on applaudi avec grand plaisir.

Infos : Petit ours brun au Théâtre du gymnase, jusqu’au 7 janvier 2018

 

Une sélection de films pour un dimanche sous la pluie

C’est dimanche, il fait hyper moche et la soirée s’annonce sportive avec un match de Ligue 1… Je me suis dit que ce serait l’occasion de vous faire part d’une sélection de film (girly à souhait) :

LE film romantique de ces dernières années, The note book (n’oublie jamais) :

(conseil : si vous êtes ultra sensible ou touché de près ou de loin par la maladie d’Alzheimer, passez votre chemin).

Le film qui ne paie pas de mine mais qui est super sympa (encore tiré d’une oeuvre de N. Sparks), The lucky One :

On y voit Piper d’OITNB et Zach Efron qui a bien grandi depuis High School Musical. Je m’attendais à une histoire à l’eau de rose gnan gnan et j’ai finalement passé un bon moment !

Le film qui te fout bien bien le bourdon, The Best of me (une seconde chance) :

De superbes paysages, une histoire d’amour torturée et les caprices du destin. Prévoyez les mouchoirs !

Bon visionnage *-*

J’ai testé pour vous : le lissage brésilien Perola #mardibeauté

Ceci dit, ça a du style….

Il y a quelques années, je vous avais parlé de mon Steampod (que je ne regrette absolument pas, même plus de deux ans après). Vous verrez sur les photos que j’avais choisies pour illustrer l’article à quel point j’ai les cheveux épais, aussi une coiffeuse m’avais parlé du lissage brésilien Perola.

Tout d’abord sceptique, j’ai préféré attendre que mon mariage soit passé, histoire de ne pas me retrouver en mode Demi Moore période A armes égales, sait-on jamais.

Et puis il y a six mois, j’ai sauté le pas et je l’ai fait faire. J’étais ravie du résultat sur le coup, je voyais bien à quel point mes cheveux étaient brillants et bien lisses, et à la fois souples. Les coiffeuses qui ont travaillé sur ma tête m’ont recommandé de ne le rincer que le lendemain, et de sécher simplement au sèche cheveux. J’ai été franche avec elles : je n’y croyais pas trop (surtout que le dernier LB en date n’avais pas du tout pris)… Ma tignasse allait donc pouvoir devenir lisse juste en un coup de séchoir, sans même avoir à sortir le lisseur ? Le verdict fut sans appel : OUI, ça a marché ! Incroyable mais vrai, j’ai laissé mon steampod dormir dans le placard pendant quatre mois. J’ai bien flippé de retrouver mes cheveux sur l’oreiller un beau matin, mais il sont encore là.

Au bout d’un moment, après l’été et les sessions piscine / plage, il s’est clairement estompé alors j’ai passé commande sur Amazon afin de le refaire moi-même pour des raisons de planning. En effet, le faire réaliser par les coiffeuses m’oblige à rester immobile une bonne demi-journée et nos week-ends sont bien remplis en ce moment.

Voici comment j’ai procédé :

*j’ai lavé mes cheveux deux fois avec le shampoing clarifiant, en laissant poser deux minutes à chaque fois

*j’ai séché à 80%

*après avoir divisé mes cheveux en quatre, j’ai appliqué le produit avec des gants (dans un accès de MarieKondoïte j’avais jeté mon pinceau avant les vacances…..) puis j’ai laissé poser… plus d’une heure au lieu des vingt minutes indiquées (la vie de famille, l’intendance, les gosses…)

*j’ai séché à 100%

*j’ai passé les plaques, toujours en divisant la chevelure afin de ne pas s’emmêler les pinceaux. Il est indiqué sur la notice de lisser chaque mèche 10 à 15 fois, sincèrement j’ai vite arrêté de compter et je me suis surtout attardée sur les racines. Cette étape m’a pris deux bonnes heures.

*Le lendemain, j’ai rincé à l’eau claire, puis séché “au doigt” : résultat parfait.

Je sais pertinemment que ce n’est pas bio, que c’est avec du formol, je ne fais pas de pub pour ce produit et je n’ai rien à y gagner. Je vous dis juste qu’il fonctionne.

En revanche, attention :

*le faire absolument loin des enfants

*le faire avec les fenêtres GRANDES ouvertes ou, si possible, en extérieur : le produit pique les yeux et la gorge, surtout quand on le chauffe

*mettre des gants (et pourquoi pas, un masque pour les étapes sèche-cheveux et plaques)

*s’armer de patience, ça vaut le coup

A savoir : mes cheveux m’arrivent au-dessus des épaules et niveau quantité, c’était juste-juste. Prévoir deux bouteilles si vous avez les cheveux longs !

C’était ma participation aux mardis beautés d’une Parisienne à Vincennes.

 

La lumière pulsée & moi

Il y a quelques mois, surfant sur un site de ventes privées, je me suis laissée tenter par un épilateur à lumière pulsée de chez Philips (modèle Lumea SC1985) :

Il faut savoir que je ne m’épile qu’à la cire ou à l’épilateur électrique depuis vingt ans (OH MON DIEU ça ne me rajeunit pas) et que j’ai choisi, en suivant les instructions du mode d’emploi, de continuer cette méthode avant chaque utilisation de l’IPL. Seulement, je n’étais pas convaincue par les premières séances, alors j’ai finalement choisi de raser (grossière erreur) afin de mettre toutes les chances de mon côté.

Je ne vais pas vous expliquer comment fonctionne cet appareil, il y a pas mal d’articles sur le net à ce sujet. Je souhaite juste vous faire part de mon expérience, sponsorisée par ma carte bancaire qui m’en veut encore.

La lumière pulsée, ça ne marche pas sur moi. Bon, ok : je dois avouer que la repousse ne s’est pas fait aussi rapidement que je le craignais en rasant mes avants-bras (oui, je m’épile habituellement les avants-bras et je le vis bien). Mais même après avoir fait toutes les séances en respectant scrupuleusement les délais entre chaque, je n’ai pas constaté que mes poils étaient plus clairsemés. En revanche, l’odeur de petit cochon grillé était bien là.

Et alors, sur les jambes et au niveau des aisselles : la catastrophe ! Non seulement ils sont devenus beaucoup, beaucoup plus épais (normal, avec le rasage… je pensais que c’était une légende urbaine, mais sur moi en tous cas, ça les rend très drus) mais en plus, je n’ai pas constaté en avoir moi (bien au contraire ! et j’en avais davantage sous la peau qu’auparavant).

En résumé, j’ai fait tout ça pour un résultat inexistant (et j’ai souffert en re-passant à l’épilation…).

Je ne vous conseille pas du tout cet appareil et je serais curieuse d’avoir votre retour si vous l’avez testé.

C’était ma participation au Mardi Beauté d’Une Parisienne à Vincennes.

D.

Idée sortie : Le café Mickey à Disney Village

Si vous êtes en vacances sur la région parisienne ou si vous cherchez une idée de sortie avec vos petits, je vous propose aujourd’hui le Café Mickey à Disney Village.

Il se situe tout au fond de l’allée, juste avant la montgolfière dans laquelle nous sommes montées il y a quelques années.

J’ai amené les filles dans ce restaurant par surprise, ça m’a pris le matin en vidant mon lave-vaisselle #viedeouf. Je vous conseille néanmoins de vous y prendre bien à l’avance et de réserver par téléphone. Dans le cas d’un refus, n’hésitez pas à rappeler et à insister, pour nous, ça a payé.

Le restaurant est plutôt grand, il y a une salle en intérieur et une comme une véranda qui donne sur l’extérieur. Nous étions dans cette partie, ce qui était bien plus agréable car elle est plus spacieuse et surtout plus lumineuse.

Le point fort de cet endroit, c’est le passage hyper régulier des personnages Disney : Mickey, Minnie, Tic et Tac, Plutot (ou Dingo ? je ne sais jamais qui est qui). Les enfants sont à fond dès qu’il les aperçoivent. Bon, pas Baby O qui a du en faire des cauchemars mais Miss G avait les yeux qui brillaient.

Voici le menu :

 

Et voici ce que nous avons mangé :



Pour ma part, la soupe était hyper épicée. Miss G a apprécié sa salade. Pour le plat, nous avons toutes les trois adoré le risotto, le poisson était pas mal mais la chips était immonde. J’ai trouvé le prix hallucinant pour le menu enfant, surtout quand on voit le plat de penne avec le coulis. La mousse au chocolat était assez dure. Il est évident qu’on ne va pas dans ce genre d’endroit en s’attendant à bien manger (pour info, c’est le prix d’un semi gastronomique près de chez nous). Mais je préfère vous prévenir !

En tous les cas, ma grande était aux anges, ma petite un peu effrayée mais amusée de ce moment entre filles et nous en gardons un très bon souvenir.

Si vous y aller, ou si vous connaissez, n’hésitez pas à nous faire part de votre avis en commentaire.

Belle journée,

D.

Édit : les personnages ne sont plus présents désormais 🙁

En ce moment, on mange…

C’est un peu beaucoup la course en ce moment, comme chez tout le monde je pense alors je n’ai pas pris le temps de vous parler de ce qu’on a mangé ces derniers mois. Il faut croire que j’avais oublié et surtout sous-estimé le temps que peut prendre un bébé de moins d’un an, cumulé à sa soeur de presque 6 ans qui déborde aussi d’énergie.

Nous avons goûté les produits Good Goût, que je ne connaissais que de nom. Miss G a testé la compote pomme/passion/grenade et n’a pas aimé… Donc je me suis dévoué et j’ai adoré. C’est rafraichissant, un peu acidulé, parfait pour le goûter. Le format gourde est évidemment hyper pratique pour un en-cas au bureau… :

img_6610

J’ai aussi tenté les mini galettes de riz au chocolat, c’est sympa ! Bon, si vous n’êtes pas adeptes des galettes de riz, le chocolat n’y changera rien, car il n’est pas hyper fort en goût (par exemple, ma grand n’a pas accroché, elle préfère les Prince…). Mais ça évite de croquer dans une barre de choco en plus de sa galette, et c’est encore une fois un format pratique à transporter :

img_6541

Ca, c’était la partie goûter sain et équilibré tout prêt ! Car j’ai essayé une nouvelle recette de gâteau au chocolat allégé : le moelleux au chocolat sans beurre. Ca tombait bien, car Nestlé m’avait envoyé une belle sélection de tablettes de chocolat pile au moment où je n’avais plus mon chocolat Meunier fétiche pour pâtisser :

13692446_166463547104664_6855026869591067643_n

J’ai sacrifié une tablette de chocolat noir (sans les morceaux de noisettes, hein, juste du choco) pour réaliser la recette ci-dessous, que j’avais trouvée sur le blog Fashion Cooking :

*200 g de chocolat pâtissie

*100 g de sucre

*3 œufs

*150 g de compote de pommes (LE secret)

*50 g de farine

*1 bonne pincée de fleur de sel

Blanchir les oeufs et le sucre, puis ajouter le chocolat fondu, la compte de pommes et mélanger pour obtenir un mélange bien lisse. Verser la farine et la fleur de sel puis mélanger et enfin, mettre la préparation dans un moule à cake. La cuisson se fera à four chaud (180°) pendant 25 minutes.

Le résultat est bluffant, Miss G et son papa on vraiment bien aimé (la miss s’est resservie trois fois en s’exclamant à chaque fois “mais il est TRES bon, ce gâteau, dis donc !“); ma mère était sceptique mais m’a dit “si, c’est pas mal” et et mes collègues ont bien aimé aussi (il n’en restait pas une miette) :

img_6891

Bon, et Baby O, dans tout cela ? Hé bien elle a commencé les plats avec les morceaux et préfère manger les petits pots que les bonnes petites purées que je lui prépare. Elle a reçu des produits Carrefour Baby réalisé dans le cadre d’un partenariat exclusif avec Ghislaine Arabian de Top Chef. La gamme propose 9 recettes créatives salées et sucrées. Pour le moment, elle n’a pu essayer que les compotes car les purées s’adressent aux enfants de 15 mois, mais je vous en reparlerai le moment venu :

img_7073

Je goûte toujours ce que je lui donne, et j’ai trouvé la recette “douceur banane, fraise et romarin” particulièrement inventive et vraiment délicieuse. Et elle a semblé apprécier également ! Je garde en tête l’association pour des desserts à réaliser cet été (on a des fraises et du romarin dans le potager, on ne va pas se priver…)

Les plats salé sont vendus individuellement au prix de 1,50€ les 230g et les compotes par deux, au prix de 1,65€ les deux bols de 125g.

D.

 

Sur ma peau

En fait, ce billet devrait s’appeler “sur notre peau” : à la maison, nous avons tous les 4 des peaux très différentes. Tout d’abord, par nos âges mais aussi par leurs textures.

Mon mec a la peau assez sèche sur le visage et utilise la gamme Xémose d’Uriage. Elle a été conçue pour les peaux très sèches (même à tendance atomique).

img_2473

Après plusieurs mois d’utilisation, il en est plutôt content. Voici  ce qu’il m’en dit :

*elle pénètre bien la peau, rapidement

*elle est assez fluide

*elle ne lui graisse pas la peau mais l’hydrate suffisamment

*et surtout : elle n’a pas d’odeur !

Je l’utilise aussi pour les filles, notamment sur leurs joues car elles ont souvent des petits boutons et la pédiatre et la dermato me disent que la seule chose à faire, c’est de les hydrater.

Pour ma part, j’ai une peau extrêmement sèche sur le corps, en particulier sur les jambes et… les pieds (c’est tellement glamour, je sais). J’avais hâte de tester la gamme Uriage Eau thermale et je ne suis pas déçue.

img_4570

Vous savez, sur les parties bien sèches surtout l’hiver, comme les genoux ou les parties des jambes qui frottent sur le pantalon : on a souvent la peau toute blanche à cause la sécheresse. Depuis plusieurs semaines que je l’utilise juste après la douche (l’eau est assez calcaire en plus ici), ça va mieux. Et j’aime beaucoup l’odeur. Pour le coup, mon mec ne ma chipe pas ! J’ai ma préférence pour le baume que je trouve très agréable à appliquer.

En revanche, je n’étais pas convaincue pour l’hydratation des pieds. Je trouvais que ça hydratait sur le moment, mais pas sur une journée complète. Mais j’ai trouvé la solution avec la crème réparatrice Bariéderm :

img_7151

Je me suis brûlée bêtement il y a quelques semaines et elle m’a bien aidé à cicatriser. Je m’en sers aussi pour les fesses de Baby O quand je suis à court de Bépanthen. Quant à mes pieds, c’est le top : je mets une couche en insistant bien sur les talons, puis j’enfile une paire de chaussettes en coton. Radical !

C’était ma participation au Mardi Beauté de Parisienne Vincennes.

D.