Les défis

 

Ces dernières années, la parentalité est devenue pour moi autre chose que changer les couches, apprendre à marcher. Forcément, avec les années, notre rôle évolue et pour ma part, je le qualifierais de “life coaching” : il faut savoir motiver les troupes, donner confiance, expliquer comment affronter ses peurs… Justement, en parlant de peur, il fallait que je vous raconte quelque chose.

Cet été, j’ai lancé une phrase toute bête : “tiens, ce serait bien qu’on aille tous ensemble faire du vélo à la rentrée !”. Trois secondes plus tard, je me suis souvenue à quel point je criais haut et fort que je n’aime pas le vélo, que je trouve cela dangereux sans pour autant avouer que je doutais de mes capacités à tenir sur un vélo sans me casser une jambe au bout de 10 mètres.

Mais il paraît que “le vélo, ça ne s’oublie pas”, alors je me suis raisonnée et j’ai pris les devant en achetant un siège et un casque pour Little O. Samedi matin, date fatidique : toute la petite famille était prête et intérieurement, je n’en menais pas large. Je l’ai confié à ma grande, qui m’a conseillé de m’entraîner dans le jardin (histoire de ne pas m’afficher devant le voisinage).

La balade s’est super bien passée. Je dirai même mieux : j’ai adoré. C’était super sympa et je suis fière d’avoir surmonter mon appréhension, afin de passer un bon moment en famille. (et je ne me suis pas pris de gadin)

Mais surtout : c’était important pour moi de relever ce mini challenge. Comment motiver mes enfants à oser, à tenter des choses qui leur font peur être envie mais qui leur font un peu peur aussi, si je ne suis pas capable de me lancer moi-même ?

Prochaine étape : plonger et (un jour) sauter en parachute.

Et vous, des (mini) challenges en vue ?

PS à l’attention de mes proches : le saut en parachute n’est pas une piste de cadeau d’anniversaire dissimulée, j’irai quand je serai prête, merci.

 

2 réflexions sur “Les défis

  1. Corinne dit :

    J’adore le PS!

    La plongée, j’ai déjà fait, je ferai encore quand j’aurai les sous pour. L’équitation, j’aimerais vraiment remonter, même si j’ai failli mourir une des dernières fois que je l’ai fait. Mais bon, même problème que pour la plongée 😉

    Pour le vélo… je compatis. J’avoue que je n’en mène pas large à l’idée de remonter sur un vélo. Parce que je n’ai plus le même entrainement, ni la même condition physique du tout. Mais l’autre fois, quand on est allés tous en famille faire un petit (tout petit) tour, j’étais contente d’avoir monté la côte sans poser le pied, et d’avoir tenu le coup tout le long.

    Mais oui, le challenge que je me suis lancé il y a bientôt 3 ans maintenant, c’est d’apprendre l’arabe. Je sais comment prononcer les lettres et ai quelques réflexes de langue, même si je suis plus que loin du niveau A1!!
    D’autres challenges que je me suis lancés dernièrement : passer le CELTA, puis le CAPES. Et réussir les deux, tout en gérant le reste à côté!

    Mais le plus gros challenge que je me suis lancé il y a 5 ans, je n’ai aucune idée de quand il sera terminé (je ne suis pas la seule à décider)! Au moins, j’aurai appris la patience! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *